L'association

Bulletins de liaison

L'édito de la présidente

Le livre

Adhésion


Le bulletin de liaison trimestriel est composé de quatre pages ou plus et distribué ou envoyé aux seuls adhérents. N'est donc consultable ici que la première page de chaque bulletin édité. Le résumé et le commentaire accompagnant chaque bulletin présenté ci-dessous n'engage que l'auteur de ce site.

>>>>> Suite (210, 2011, 2012)>>>>>

Bulletin1 (cliquer pour
                      agrandir)

Bulletin n° 1 - Vendredi 22 février 2002

Premier bulletin, bulletin de présentation. Le sujet développé par M. Guertin en pages intérieures est relatif à l'évolution de la population et l'expansion urbaine, avec comparaison du cadastre actuel avec celui de 1834.

Bulletin 2 (clic pour
                      agrandir)

Bulletin n° 2 - Vendredi 24 mai 2002

Dans le second numéro Mme Mabille nous invite à découvrir un patrimoine en péril, celui des pigeonniers assez nombreux à Thuré.

Bulletin 3

Bulletin n° 3 - Vendredi 25 octobre 2002

Dans le bulletin de liaison numéro 3, Mme Hélène Potdevin, en pages 2, 3 et 4 fait une analyse détaillée de la structure des routes et des rues du bourg ainsi que du bâti du centre-bourg.

Bulletin 4

Bulletin n° 4 - Vendredi 17 janvier 2003

Daniel Guertin nous livre ici une étude exhaustive de la culture de la vigne et du vin à Thuré. Vos invités s'en lèch'ront l' bec quand vous leur aurez fait déguster le civet de lapin dont Jeannette Rocher dévoile la recette dans ce numéro.

Bulletin5.jpg (85136 octets)

Bulletin n° 5 - Mardi 15 avril 2003

1er avril, déjà le printemps, et deux nouvelles feuilles composant le 5e bulletin de liaison viennent annoncer la réunion du mardi 15 avril (lire le programme dans l'éditorial). Après l'histoire de la vigne et du vin à Thuré, ce nouveau numéro signé Marianne Mabille et Jean-François Clément, nous raconte le pain (de cour, de chevalier, de valet, pain Egalité...) et sa cuisson (du four banal à la boulangerie coopérative...).

Bulletin 6

Bulletin n° 6 - Juin 2003

Ce sixième bulletin réalisé par Evelyne Gaudin fait suite à l'exposition sur "le linge à Thuré". Il est donc consacré au vêtement et au linge et nous rappelle le dur labeur fourni par nos aïeux (surtout les femmes) pour sa fabrication et son entretien. Il est agrémenté de nombreux clichés dont celui d'Eugénie Guignard, la dernière porteuse de coiffe du village (page 3) ; du lavoir de la Pinotière en 1940 et des femmes de la famille Chauffour (couturières) en page 4.

bulletin 7.jpg (72627 octets)

Bulletin n° 7 - Octobre 2003

De qualité encore ce n° de rentrée cette fois confectionné par Mme Mabille. Outre l'édito présentant le (très chargé) calendrier de l'année 2003-2004 on y découvre une étude sur les prénoms portés chez nous, depuis le Moyen Age, ainsi que le récit circonstancié de l'arrivée à Thuré vers 1770 de Pierre Debats et de Marie Hédouin "native du Canada" (Québec) fille d'un capitaine caboteur du St-Laurent qui firent souche aux Giraudelles et sont les ancêtres d'Henriette Thiollet vivant à Puydonneau. On termine sur une note humoristique avec un savoureux texte raconté en parlange d'ici par Mme Vaucelle.

Bulletin8.jpg (68187 octets)

Bulletin n° 8 - Novembre 2003

Numéro spécial que le n° 8 car, rompant avec le maintenant traditionnel rendez-vous trimestriel en le devançant de quelques semaines, il rend compte de l'AG du 3 octobre dernier et nous assure de l'excellente santé de l'association. Fourmillant d'informations sur les activités passées et à venir de TMC il signale aussi que les nombreuses archives et documents en sa possession sont désormais consultables et accessibles sous forme de prêt. Historiens, curieux ou généalogistes, prenez contact...

Bulletin n° 9

Bulletin n° 9 - Décembre 2003

Bulletin intermédiaire, que le 9, un supplément arrivé entre les fêtes comme un cadeau de Noël, sans éditorial et entièrement réalisé avec talent par Evelyne Gaudin qui nous présente Besse "l'autre Thuré", celui de la grande route. Il y est question de garde-barrière et de primeurs, de familles manuchardes, de la dureté du yiou et de l'Envigne autrefois navigable... bref, d'un Thuré mal connu que nous gagnons à mieux connaître.

bulletin 10.jpg (74780 octets)

Bulletin n° 10 - Mars 2004

Nous entrons dans l'année du soixantième anniversaire de la Libération de la France avec le bulletin n° 10 signé Christian Richard, qui rend un vibrant hommages à ceux qui, souvent au prix de leur vie, sont venus nous aider à recouvrer la liberté. Vous aviez 19, 20, 23, 25, rarement plus de 30 ans. Williams, Derek, Arthur, Albert, Ainslie, Robert, Archibald, Edward, Lawrence... vous êtes des héros. Éternelle reconnaissance.

bulletin11.jpg (56922 octets)

Bulletin n° 11 - Avril 2004

Ce printemps l'association s'intéresse à la chasse et c'est Tony Pueyo qui nous permet de tout savoir sur cette activité de loisir encore très prisée dans notre commune. Dans la seconde partie de ce bulletin toute l'histoire de ce plaisir cynégétique contée par Marianne Mabille avec en bonus un document inédit, le procès d'Hilaire Miton (de Besse), espiègle "raboliot"... châtelleraudais.

Bulletin12.jpg (86439 octets)

Bulletin n° 12 - Juillet 2004

Rares sont les familles à s'être succédé durant au moins treize générations sur un même site. C'est le cas pour la famille de Fremond qui, depuis le début du XVIe siècle, et peut-être même avant, est propriétaire des terres de la Merveillère et y "possède" une charmante demeure. C'est Pierre, l'actuel propriétaire des lieux, qui dans cet exposé nous conte l'histoire, sans oublier le présent mais aussi l'avenir de cet attachant patrimoine immobilier.

Bulletin-13.jpg (68855 octets)

Bulletin n° 13 - Septembre 2004

Déjà la rentrée. Tout le monde au travail, TMC aussi... Ce treizième bulletin, paru le 17, nous transporte au XIXe dans une ferme du Poitou, celle de la Plante à Thuré, en l'occurrence. Daniel Guertin nous rappelle la vie au domaine à une époque où la machine n'était pas omniprésente : les bâtiments, la maisonnée, les productions, les animaux, les travaux des quatre saisons. Il témoigne du rôle primordial de la femme, de la difficulté à survivre, de l'inquiétude d'une bonne récolte, du soucis permanent d'économie. Mais aussi de l'intense activité régnant dans les campagnes d'alors devenues de nos jours quasi désertes.

Bulletin 14

Bulletin n° 14 - Novembre 2004

N'oublions jamais l'effroyable premier cataclysme du XXe siècle. 90 ans après le début des hostilités et alors qu'est projeté sur les écrans nationaux le remarquable film de J.-P. Jeunet "Un long dimanche de fiançailles"(*) _ dont les scènes de tranchées ont été tournées près de Montmorillon _ est diffusé le 14e bulletin de l'association de recherche historique TMC. Car Thuré, comme toutes les communes de France, a perdu nombre de ses fils lors de la grande tuerie de 14-18. 81"tombés au champ d'honneur" c'est plus que la moyenne nationale nous dit Jean-Louis Lamouraux qui s'est consacré à l'étude de cette période et a commis cet émouvant et très documenté bulletin. N'oublions jamais.

(*) Il est fait allusion un court instant dans cette oeuvre de la catastrophe ferroviaire de Saint-Michel-de-Maurienne, dite du train de permissionnaires, qui a coûté la vie à Ernest Soreau, poilu de Thuré (voir aussi page Ernest Soreau).

Bulletin 15

Bulletin n° 15 - Janvier 2005

L'association va souffler ses quatre bougies et l'an 2005 s'annonce encore très chargé pour TMC. Il n'est pour s'en convaincre que de regarder le calendrier des réunions livré avec cette quinzième édition. Samedi 29 janvier à 20 h 30 : "Histoire  de la Pinotière"; samedi 9 avril, 18 h : "Prêtres de campagne au XVIIIe siècle", par M. Marcadé, historien; samedi 18 juin, 20 h 30 : "la gastronomie"; samedi 1er octobre, 20 h 30 : assemblée générale; samedi 26 novembre, 20 h 30 : "Généalogie : découverte de quelques familles de Thuré". Ce numéro n'a rien à envier à ses quatorze prédécesseurs. Toujours aussi instructif. Il est en partie consacré à une très ancienne demeure, parfait exemple de rénovation réussie, pleine de charme et de mystère. la Foulquetière, du nom de son premier occupant, est habitée depuis près de six cents ans. Saviez-vous qu'elle renferme un puits unique en son genre et... qui ne contient pas d'eau, ainsi que des souterrains in sondés ? Aviez-vous connaissance de cette chapelle vouée à sainte Néomaye dont il ne reste quasiment plus rien ? Tout comme le château de la Pelletrie, à quelques pas de là, à jamais oublié ?

Bulletin n° 16 - Avril 2005

Le mardi 28 mars dernier le Sénat a décidé de relever de 15 à 18 ans l'âge légal du mariage des femmes en France. Heureuse mesure. Pensez donc. Jusqu'à la Révolution il était de 12 pour les filles et 14 pour les garçons ! Hasard, le bulletin n° 16 est justement consacré au rite du mariage. Cérémonie autrefois sévèrement réglementée par le calendrier liturgique. Il était d'usage de se marier dans son milieu et nos aïeux n'allaient généralement pas chercher l'âme sœur bien loin. Union d'intérêts plus que dictée par les sentiments, le mariage n'était pas seulement l'affaire de deux personnes mais de deux familles et d'un groupe social tout entier : le village. Bien sûr au début du siècle dernier on ne voyait plus la chose de cet oeil là mais le mariage demeurait une étape privilégiée dans la vie de nos grands-parents. C'est une noce à Thuré aux environs de 1900 qui nous est joliment dépeinte dans ce numéro par Véronique Bourg, Annie Dairon et Evelyne Gaudin. TMC sera de nouveau présente au "Carrefour des Arts" et présentera une exposition sur le thème du mariage. Nul doute que les menus présentés à cette occasion en surprendront plus d'un...

Bulletin n° 17 - Juin 2005

"Bon, très bon !", me suis-je surpris à soliloquer en refermant ce mardi 14 juin le 17e bulletin reçu du matin pour ensuite faire basculer la porte du four et en sortir un clafoutis, aux griottes, gonflé et coloré à souhait... Vous l'aurez compris, le Poitevin de la Vienne est une fine "goule" et ici comme partout en France le bien manger y est érigé en véritable art de vivre. C'est Evelyne et Tony qui ont concocté ces goûteux feuillets nous remémorant de savoureux personnages : le vieux manuchard amateur de camembert qui "marche seul", Marie-la-Poire la marchande de sardines ou la polyvalente mère Sabotte... Allez il est temps maintenant de nous servir un petit verre de chenin bien frais pour accompagner notre pâtisserie encore tiède et de lancer, comme ce toqué poitevin célèbre, entendez le médiatique Joël Robuchon, un : "Bon appétit bien sûr !"...

Bulletin n° 18 - Septembre 2005

L'utilisation des énergies renouvelables n'a jamais autant été envisagée qu'à l'heure actuelle, inflation du prix du pétrole, pollution, besoins en énergie toujours croissants... obligent. Bientôt de frêles éoliennes feront peut-être leur apparition dans notre paysage rural. Mais nous n'inventons rien, nous adaptons en modernisant car c'est bien avant l'an 1000 que l'homme eut l'idée de maîtriser les éléments naturels. Cette saison Daniel Guertin nous fait revivre l'histoire de la meunerie et apporte donc "de l'eau à notre moulin", en nous permettant d'ajouter ici ce chapitre. C'est au XVe siècle que le moulin à vent se développe après l'invention du toit tournant mais ici, dans notre coin du Poitou, les anciens utilisaient l'eau des "Veudes" pour actionner les roues de leurs moulins. On pouvait encore en dénombrer huit à eau et seulement deux à vent à la fin du XVIIIe siècle... N'hésitez pas à entrer dans ce 18e bulletin pour tout savoir sur les moulins et les meuniers de Thuré.

Bulletin n° 19 - Novembre 2005

La généalogie, qui s'est particulièrement démocratisée depuis une trentaine d'années, était autrefois pratiquée par une élite et réservée aux familles nobles car comme nous l'explique si bien Marianne Mabille, outre le fait d'éviter les "mésalliances" ou au contraire d'en chercher d'avantageuses, elle permettait de calculer le degré de parenté, évitant l'annulation du mariage à cause dune consanguinité trop proche. Auquel cas il fallait obtenir une dispense délivrée par la cour de Rome ou, plus souvent, par l'évêché. Tout généalogiste s'est retrouvé un jour en présence d'un acte de mariage qui indiquait : "Après trois annonces ou proclamations, (...) sans avoir découvert d'autre empêchement que celuy d'un quatrième degré de consanguinité duquel les parties ont obtenu dispense, nous avons donné consentement du mariage de...". Mais surtout, la recherche en généalogie revêtait une importance capitale pour les familles issues de noblesse dès lors qu'il s'agissait de prouver son "pedigree" afin d'échapper à l'important impôt (la taille) dont seule la noblesse n'était pas redevable. Nous avons à Thuré un remarquable exemple des efforts continus d'une famille pour arriver à se "maintenir" en "état" de noblesse, les Sauzay de Beaurepaire. Arrivée à Thuré à la fin du XVe siècle tout me porte à croire, mais sans toutefois pouvoir l'affirmer, que la famille de Sauzay venait de Bourges et qu'ils y étaient peut-être les propriétaires de cette mystérieuse demeure très connue ici et qui fait actuellement l'objet de recherches, la maison dite de la Reine Blanche (Maison de Reine Blanche) (Sauzay) (Histoire du Berry). La réponse se trouve peut-être dans le magnifique arbre généalogique de l'étonnante famille de Sauzay détenu sous la cote EN11 aux archives départementales à Poitiers ?

Bulletin n° 20 - Janvier 2006

Avant l'arrivée de la fée électricité, dès que les jours se faisaient plus courts, en Poitou comme dans tout l'Hexagone, on organisait les veillées. Autour d'un bon feu qui flambe et crépite, serrés devant la cheminée, la maisonnée, voisins et amis, comme nous l'écrit Evelyne, "le dîner avalé, se regroupaient afin, d'une part, d'économiser de la chandelle et du feu et d'autre part, se distraire". Ils usaient ainsi ensemble les longues soirées d'hiver. Un soir chez l'un on grillait des châtaignes, le lendemain chez l'autre on curait les calons... on savait cultiver l'amitié. Mais on prend aussi conscience, à la lecture de ce 20e bulletin, que les veillées d'antan étaient bien plus que de gentilles réunions, le soir, au coin du feu... Voici maintenant le calendrier 2006 des réunions publiques de TMC (salle J.-L.-Dupuy à 20 h 30) : vendredi 3 février, "Histoires d'autrefois" avec la participation de M. Albert Froger auteur du livre Mille et une anecdotes du pays châtelleraudais. Vendredi 7 avril, "Thuré en 1939, au début de la guerre", conférence animée par Jean-Louis Lamouraux. Vendredi 16 juin, "Les souterrains à Thuré" avec une présentation sous forme de diaporama. Vendredi 6 octobre, assemblée générale. Vendredi 24 novembre, thème non défini. Beau programme. Comme l'an passé, vous viendrez encore nombreux assister à ces conférences publiques.

Bulletin n° 21 - Avril 2006

Notre département, comme en 1914, a été voué à l'accueil des populations fuyant l'offensive allemande. Dès 1939 le gouvernement a fait évacuer dans la Vienne 40.000 Mosellans. Ils sont accompagnés de leur député Robert Schuman. Ces réfugiés, à la fin de 1940, regagnent en majorité leur région d'origine, mais une partie reste sur place. A Thuré, c'est le maire René Faulcon qui organise l'accueil de 346 Mosellans venus d'une petite commune de Lorraine, Rettel. La population de Thuré allait augmenter instantanément de 25%. On imagine facilement la détresse et les difficultés d'intégration de ces nouveaux arrivants. Il est possible aussi qu'une partie de la population indigène montrât de l'indifférence à l'égard de ces réfugiés qui ne parlaient _ pour la plupart _ pas la même langue, n'avaient pas la même culture... Venant d'un bassin sidérurgique où il goûtaient déjà d'un confort "moderne" ils trouvaient ici une société principalement axée sur l'agriculture... Mais malgré tout, grâce à la municipalité de l'époque et à la plupart des Thuréens, ces nouveaux habitants réussirent leur intégration et même plus. C'est cette histoire exemplaire d'humanité, émouvante, que nous fait revivre Evelyne, elle-même petite-fille et fille de réfugiés rettellois, dans ce bulletin d'avril.

Bulletin n° 22 - Juin 2006

Caves, habitations troglodytiques, carrières souterraines, souterrains aménagés, souterrains-refuges, souterrains annulaires, le sous-sol de notre région constitué en partie de tuffeau facile à travailler recèle de nombreuses cavités souterraines. Sous nos pieds, à Thuré, il existe un véritable univers souterrain, creusé au fil des siècles et pour de nombreux usages par l'homme. Ce monde et ces lieux sombres et mystérieux sont propices à l'imaginaire. Aussi de nombreuses légendes et croyances s'y rattachent (souterrains immenses reliant un château ou une église à un autre, tunnel où l'on pouvait y passer à cheval, bêtes mystérieuses, Cocadrille, vouivre, veau d'or, trésor caché...) et c'est Hélène Potdevin qui nous offre l'occasion de découvrir ces lieux fascinants dans le bulletin numéro 22 composé pour l'occasion de six pages et enrichi de nombreux clichés. Pour ceux qui voudraient en savoir plus eh bien rendez-vous vendredi 16 juin, à 20h30, au lycée agricole de Thuré où une conférence (gratuite) y sera donnée par d'éminents spécialistes (voir édito de la présidente).

Bulletin n° 23 - Septembre 2006

Il est des hommes qui marquent de leur empreinte les événements historiques et la vie politique de leur cité, René Faulcon est de ceux-là. Maire de la commune durant 32 ans il eût à assumer sa fonction pendant une période extrêmement troublée de notre Histoire : celle de la Seconde Guerre mondiale et de l'Occupation allemande. Il le fit avec courage, autorité et bon sens, toujours soucieux de la vie de ses administrés. En homme de progrès qu'il était, il constitue sa liste en plaçant deux femmes en vue des élections municipales de mai 1945. Une première puisque les femmes viennent tout juste d'obtenir le droit de vote. Il restera maire jusqu'en 1949 et ces deux femmes seront élues dans la première assemblée municipale de l'après-guerre dont l'une devient seconde adjointe. Ecrit par Véronique Bourg et Jean-Louis Lamouraux, ce bulletin de rentrée constitué de six pages, de nombreux clichés et fourmillant d'anecdotes, rend donc hommage à René Faulcon tout en mettant particulièrement l'accent sur cette époque noire qui fut sans nul doute l'une des plus difficiles qu'il eut à gérer.

Bulletin n° 24 - Novembre 2006

Comme il le souhaitait et comme il l'écrit dans ce 24e bulletin de huit pages, Daniel Guertin est parfaitement parvenu à percer le "mystère" de cette grande et très ancienne propriété de la Reue dont le passé s'inscrit dans l'histoire de Thuré et de ses habitants. Ces bâtiments composés d'une maison d'habitation, d'une grange et d'écuries sont dorénavant voués à une nouvelle vie car ils ont été récemment acquis par la municipalité dans l'intention d'en faire un centre d'accueil et de loisirs pour les jeunes et les associations et ainsi offrir un lieu de vie préservé, privilégié et convivial. Cette recherche effectuée par Daniel nous dévoile l'identité des différents propriétaires de ces lieux et nous montre bien l'évolution des constructions ainsi que l'imbrication successive des familles au gré des partages et des ventes...

Bulletin25small

Bulletin n° 25 - Janvier 2007

En ce début d'année Marianne Mabille nous fait découvrir l'architecture rurale traditionnelle de ce petit coin de Poitou qui nous intéresse. Qui aurait pu imaginer qu'il y avait tant à étudier et à écrire sur ce sujet ? Il est certain qu'après avoir pris connaissance des cinq pages de ce 25e bulletin de liaison c'est avec un oeil nouveau que nous contemplerons ces _ plus ou moins _ anciennes constructions témoins d'une époque, d'un mode de vie et de travail révolus.

26

Bulletin n° 26 - Mars 2007

Guérisseur ou sorcier, en tout cas détenteur d'un savoir empirique, celui ou celle aussi qui a le "don", souvent transmis de génération en génération, le pouvoir de soulager et même de guérir hommes et bêtes. Il est un peu botaniste, herboriste, connaît les plantes qui soignent, confectionne pommades et potions. Hier un peu inquiétant pour l'Ordre des médecin (sans parler des laboratoires pharmaceutiques) il paraît maintenant mieux accepté par la médecine dite allopathique. Il est le rebouteux, le guérisseur, celui qui touche, qui stoppe la brûlure, fait disparaître verrues ou psoriasis, calme la foulure, les eczémas, les zonas, le lumbago, les rhumatismes ou une sciatique... Il n'a pas et c'est heureux, tant il est encore utile, disparu de notre monde et TMC, sous la plume de Florence Pueyo lui consacre son dernier bulletin intitulé "Histoire des guérisseurs".

Bulletin-27

Bulletin n° 27 - Juin 2007
Quand plusieurs propriétaires contemporains s'associent pour constituer un Groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC), ils ne font que reproduire (en partie) une pratique ancestrale d'entraide et de communauté issue du Moyen Age et communément appelée fréresche (ou frérèche). L'après-guerre de Cent Ans, la forte croissance démographique et le besoin vital de reconquête de terres arables et de défrichement qui en découlent en sont quelques-unes des principales raisons. Evelyne Gaudin, avec beaucoup de pédagogie, nous décrypte et nous fait l'historique de ces communautés complexes, changeantes et évolutives, disloquées à la fin de l'Ancien Régime mais dont le souvenir est encore présent sur notre territoire.

Bulletin-28

Bulletin n° 28 - Septembre 2007
Il reste bien peu du château de l'importante seigneurie de Thuré. Seuls témoignent de cet ensemble castral quelques pans d'une des quatre tours érigées en pleine guerre de Cent ans, le nom d'une rue, une galerie encore couverte, ainsi que d'importantes caves (quel vieux thuréen n'a-t-il pas eu au moins une fois le loisir d'y descendre ?) sous de belles dépendances du XVIIe ; restent heureusement aussi quelques plans cadastraux, les écrits de l'abbé Lalanne et des documents d'archives. Les travaux de Daniel Guertin, résumés dans ce numéro 28, lèvent un peu du voile entourant les vieilles ruines de cette seigneurie "érigée" en baronnie au XVe siècle et ses propriétaires successifs...

Bulletin n° 29 - Novembre 2007
C'est depuis 1779, suite à l'ordonnance royale de 1776 interdisant d'enterrer dans l'église et avant même la loi de 1804 obligeant les municipalités à éloigner les morts du cercle des vivants, que le cimetière de Thuré fut déplacé en dehors du bourg. Avant, depuis le Moyen Age, il environnait l'église et était un jardin. Peut-être ressemblait-il un peu à nos très modernes "cimetières paysagers" ? Les huit pages de ce 29e numéro sont consacrées à ce lieu, à cette demeure qui sera encore pour beaucoup d'entre nous la dernière. Marianne a de nouveau su avec beaucoup de talent et de sensibilité exhumer pour nous ce que la mémoire avait perdu. Car ce cimetière, tout comme l'ancien et aussi comme tous les autres, ce lien entre les vivants et les morts a son histoire et ses secrets. Qui, par exemple, connaissait encore l'histoire de ce beau monument funéraire portant le nom du jeune lieutenant vétérinaire Amiet ?...

Bulletin n° 30 - Janvier 2008
L'année débute bien pour TMC qui nous présente son tout nouveau calendrier des réunions et manifestations 2008 mais surtout qui nous dévoile la sortie pour ce printemps du premier tome de son ouvrage collectif de référence sur l'histoire de Thuré. Rendez-vous donc pris en juin pour la présentation de ce livre fraîchement sorti des rotatives de l'imprimeur des Editions Geste (La Crèche). Le moment est aussi venu de renouveler notre adhésion qui nous permettra de bénéficier de l'acquisition de ce livre à un tarif préférentiel (souscription) de 20 € (cotisation + livre compris). En attendant plongez-vous dans la lecture du dernier bulletin, concocté par Anne Bernardeau, consacré à un arbre précieux qui eut son importance dans l'économie rurale : le noyer. Lui aussi victime de la culture intensive il est néanmoins toujours présent sur nos terres, le bord de nos routes et les pentes de nos vallons, où il se plaît.

Bulletin n° 31 - Mars 2008

Dans ce bulletin de printemps il est évoqué par Evelyne la très longue histoire d'une belle propriété du 15e siècle. Les bâtiments de cette ancienne grande exploitation fermière sont maintenant entièrement voués aux loisirs, au repos, à la détente et à la restauration. Sur la commune de Thuré, donc, le logis de la Rimbertière, entièrement et magnifiquement restauré, met à votre disposition pour de courts ou même de longs séjours trois gîtes ruraux des plus confortables. Ils vous permettront de passer un séjour privilégié et inoubliable au cœur de la campagne châtelleraudaise à seulement quelques lieues du Futuroscope ou de la station thermale de La Roche-Posay. http://la-rimbertiere.monsite.wanadoo.fr/page1.html

Bulletin n° 32 - Juin 2008

L'association possède maintenant plusieurs casquettes, celle d'historien et celle d'auteur. Ce 32e bulletin pourrait être considéré comme le faire-part de naissance du premier tome de l'ouvrage collectif rassemblant la somme des travaux débutés – sous l'impulsion de Marianne – en 2001. Il nous est présenté ici par Philippe et comme le dit Evelyne dans son éditorial il n'a pas dû être facile pour lui de résumer 400 pages en seulement 28 feuilles. On l'imagine volontiers. Merci. Merci à toute l'équipe, à tous ces bénévoles qui ont tant travaillé, se sont investis, se sont battus, ont pris sur eux, donné de leur temps, y ont cru et sont allés jusqu'au bout pour nous donner cette "histoire de mémoire", ce livre, fédérateur, qui manquait tant. Vous pourrez donc découvrir ce récit en avant-première le 4 juillet et par la même occasion dialoguer avec ceux grâce à qui il a pu voir le jour. Mais l'histoire n'est pas terminée, il reste encore beaucoup à découvrir et donc à écrire... En attendant bonne lecture à tous et beaucoup de plaisir avec Thuré, histoire d'une mémoire.

Bulletin n° 33 - Octobre 2008

Ce bulletin d'automne est consacré à un écrivain. Né à Paris en 1883 c'est à l'âge de 27 ans qu'il s'installe à Thuré à la Genauraye. Médecin, journaliste, diplomate, grand voyageur, conférencier, historien, essayiste, romancier reconnu dès 1927 puisque récompensé du prestigieux prix Goncourt pour son roman Gérôme, 60° latitude nord il sut, tel son contemporain ─ et ami ─ Maurice Genevoix, se faire le chantre d'un terroir, son pays d'adoption, le pays châtelleraudais. Toute son œuvre est ponctuée d'allusions à ce territoire d'entre Touraine et Poitou mais, comme l'écrit Tony, ses amis attendaient de lui un livre qui parle de leur terre, celle qui leur colle à la semelle, et ce livre sera celui qui va le rendre célèbre : Géographie de mille hectares. Indispensable donc ce 33e bulletin rédigé par Tony et fort bien documenté pour découvrir ou redécouvrir la vie et l'œuvre de cette personnalité que fut Maurice Bedel. Mais y a-t-il là motif d'oublier ses regrettables prises de position antisémites et anti-Front populaire, telles qu'il nous les livre en 1937 dans "Bengali" ?...

Bulletin34

Bulletin n° 34 - Novembre 2008

Thuré, comme toutes les communes de France, a payé son lourd tribut à la Grande Guerre. Et plus encore que la moyenne nationale puisqu'ici les 81 sacrifiés "pour la patrie" représentent 13% de la population active alors que la moyenne nationale est de 10%. Ces chiffres, entre autres, sont donnés par Jean-Louis Lamouraux dans cet indispensable et magnifique bulletin de douze pages fort détaillé qui tombe en préambule à la réunion du vendredi 21 novembre consacrée elle aussi à cette époque tragique et dont l'invité n'est autre que Pierrick Hervé qui viendra nous parler de son passionnant travail sur les monuments aux morts de la Vienne.

Bulletin n° 35 - Février 2009

En ce début d'année, avec Evelyne, nous empruntons la rue du Rinty pour quitter le bourg de Thuré afin de nous rendre au lieu-dit la Pinotière. Elle va donc nous permettre de mieux appréhender ce lieu autrefois si vivant en nous énumérant tout d'abord les seigneurs successifs de cet ancien fief. Il y en eu d'autres avant lui mais le premier connu est François Ferrand, écuyer. Suivent Daniel Béranger, les familles Vantelon, Martineau... mais l'endroit n'était évidemment pas composé que d'une belle demeure bourgeoise, d'une chapelle et d'un moulin (Levrault). On faisait ici pousser la vigne, on y cultivait aussi le chanvre. Nombre d'artisans occupaient alors le village. Des tonneliers, filetoupiers, tisserands... Pierre Girault, François Caillault, les Gaultier, Ouvrard, Dupuy, Thibauld, Limousin, Hénin... A vous d'en savoir plus sur ce village et ses habitants en lisant ce trente-cinquième numéro de notre bulletin de liaison trimestriel.

Bulletin n° 36 - Mars 2009

Dans ce nouveau bulletin au titre quelque peu évocateur des fêtes pascales à venir, «Le Chant des cloches», Marianne nous fait comprendre l'importance que cet instrument sonore, devenu quasi inaudible à nos oreilles contemporaines, pouvait avoir pour nos aïeux. Le son des cloches rythmait en effet la vie quotidienne tant profane que sacrée de ces derniers. A Thuré elles auraient toujours été quatre à teinter et carillonner et chacun depuis l'enfance en connaissait le langage qui, étonnamment, pouvait être différent d'une paroisses à l'autre... Exceptionnelles donc encore ces huit pages agrémentées de nombreux clichés qui se referment sur l'histoire de la merveilleuse cloche russe de Châteauneuf offerte par le tsar Nicolas II.

37


Bulletin n° 37
- Juin 2009

La presse quotidienne de l'époque ne s'intéressait guère (sauf pour quelques faits d'importance) encore au lectorat potentiel de cette zone de diffusion, contrairement aux nombreux hebdomadaires tels L'Indépendant de la Vienne, l'Echo de Châtellerault, le Petit Châtelleraudais ou bien le Mémorial du Poitou, qui publiaient, eux, de temps à autre des articles sur Thuré. Jean-Louis Lamouraux les a parcourus et il en résulte un savoureux 37e bulletin composé de douze pages et agrémenté d'autant de clichés. Tout d'abord comment ne pas sourire à l'évocation des « réclames » insérées dans ces journaux du début du XXe siècle ? Il y est ensuite fait état de plusieurs et quelquefois cocasses faits divers. Y sont relatées dans l'Echo de janvier 1909 les obsèques du lieutenant-vétérinaire Amiet. Concernant le développement d'inventions extraordinaires, telles la machine à coudre, le téléphone, le cinématographe, la bicyclette, l'automobile, le métropolitain, l'avion... tous ne tarissent d'éloges. Ils rendent compte aussi souvent des activités des nombreuses associations communales et paroissiales : comices agricoles, sociétés musicales, théâtre, concours de tir, courses, banquets... d'autant qu'à Thuré, comme le fait si judicieusement remarquer Jean-Louis, à cette époque rien n'est simple, tout se fait « en double ». Car entre les « libéraux » (catholiques) et ceux du « bloc » (les démocrates, laïques, anticléricaux) le torchon brûle toujours et n'est pas près de s'éteindre. La presse partisane de cette première décennie du XXe ne contribuera pas à l'apaisement, bien au contraire.

Bulletin38


Bulletin n° 38
- Septembre 2009

C'est l'histoire de l'élégante demeure située au hameau de la Plante, ainsi que l'historique du lieu qui nous sont contés ce mois-ci par Daniel Guertin. C'est donc sur ce site (dont le nom apparaissait déjà vers 1120 dans le cartulaire de Noyers), dominant trois vallées, et qu'on ne peut manquer d'apercevoir en venant de Châtellerault, aussi connu pour son souterrain-refuge (l'un des plus intéressants de la région), en lieu et place d'un ancien château ou « maison noble » ayant appartenu entre autres à l'architecte du pont Henri-IV (dont on fête cette année le 400e anniversaire), René Androuet du Cerceau, qu'est commencée par Jean-René Barbottin au tout début du XIXe siècle la construction de l'actuel beau bâtiment. Cette demeure qui depuis son origine a toujours appartenu à la même famille vient d'être réhabilitée et est depuis peu aménagée en chambres d'hôtes http://www.chateaudelaplante.fr/. Voici succinctement résumé ici une toute petite partie de ce que nous apprend sur la Plante ce nouveau bulletin de liaison TMC.

Bulletin39

Bulletin n° 39 - Novembre 2009

Cet automne Isabelle Satta nous dit tout de cet arbre majestueux dont on ramasse en ce moment les fruits qui pourront se conserver tout l'hiver. Arbre providentiel pour nos aïeux, le robuste châtaignier était aussi surnommé arbre à pain jusqu'au développement de la pomme de terre, car la châtaigne consommée comme légume avait une part prépondérante dans l'alimentation humaine (et animale), fournissant aussi de quoi survivre aux populations rurales manquant de nourriture les années de troubles ou de mauvaises récoltes. Bien de nombreux autres usages étaient faits de ces fruits et de cet arbre dont l'utilisation de son bois pour le chauffage, la tonnellerie, la charpente... Tout est là, contenu dans les six pages du bulletin 39 qui se termine par de délicieuses recettes sucrées à base de châtaigne. Bonne lecture. A nos fourneaux et... savourons. Merci Isabelle.

>>>>> Suite >>>>>

                                                                                                                   Remonter